Sophrologie et adolescence

Sophrologie et adolescence

L’adolescence est un période difficile que de nombreux jeunes ont du mal à passer sereinement.

Ils sont souvent tiraillés entre l’envie d’être protégés par leur parents en restant des enfants et leur besoin d’indépendance, de grandir.

Ils comprennent mal leurs émotions divergentes et leur besoin de changements constants. Leurs sautes d’humeurs sont fréquentes et un fossé à souvent tendance à se créer avec leurs parents, qui ne les comprennent plus.

Les jeunes que j’ai rencontrés, sont souvent dans une situation de détresse affective et la sophrologie leur permet de se réaproprier leurs émotions, de travailler sur les changements de leurs corps.

Une pratique régulière les aident à se calmer plus facilement, à prendre du recul par rapport à leurs problèmes, à être moins exaltés et plus sereins à la maison et à l’école.

Acouphènes de l’adolescent, Marc

Acouphènes de l’adolescent, Marc

Marc 16 ans est venu consulter pour un problème de concentration en classe, de nervosité et un manque de confiance en lui.

Tout ces troubles sont survenus après une perte subite de l’audition à l’oreille gauche et l’apparition d’acouphènes.

Lors de la première séance Marc me parle très peu de ses d’acouphènes, il souhaite que nous travaillons essentiellement sur son trouble de la concentration en classe et sur sa nervosité.

Nous décidons ensemble de mettre en place un protocole sur 10 séances, qui va lui permettre de travailler sur des exercices de concentration, qu’il pourra reproduire chez lui le soir, sur des exercices de contraction et relâchement du corps qui vont lui permettre de se détendre et de la relaxation pour s’apaiser.

Lors des séances, Marc à pu apprendre à respirer pour se calmer, (respirations qu’il à mis en place en cours pour rester attentif au professeur, ou pour rester concentré lors des devoirs sur table qu’il ne terminaient jamais auparavant.)

Les séances lui ont également appris à se calmer, à prendre du recul face aux situations, lui ont aussi permis de mettre de coté les éventuels critiques ou regards déplacés de copains de classe, qui jusqu’à présent, le pesait. Il à donc gagné en calme et en confiance en lui.

Sans réellement travailler sur les acouphènes, marc à réussi à intégrer ces « sons » comme des sons du quotidien, tels que le bruits des voitures, celui du grésillement d’un néon ou le bruit de l’aération d’une climatisation.

Il est de moins en moins gênés par ces sons, qu’il ne qualifient plus de parasites aujourd’hui.

Marc à finalement suivi 12 séances et à terminé sont protocole plus serein concentré et sûr de lui.

Agoraphobie chez l’enfant, Jules

Agoraphobie chez l’enfant, Jules

Jules, 7 ans est un enfant qui se retrouvait en grande difficultés à chaque fois qu’il était confronté à la foule (agoraphobie) lors de manifestations scolaires comme le carnaval, les activités sportives ou tout autre regroupement à l’école ou en dehors.

Lors de ce type d’événements stressants pour lui, il se tétanisait, ne pouvait plus avancer ou parler et souvent finissait en pleurs.

Nous avons travaillé sur ses phobies et sur la gestion du stress pendant 6 séances.

Durant ses séances, Jules à appris de façon ludique à se calmer, il à réussit à exterioriser ses peurs (se retrouver seul, perdre ses parents). Il à réussit à recréer un lien avec ses parents par le jeu et la pratique quotidienne des exercices de sophrologie à la maison.

En quelques séances il a réussi à se libérer de ses angoisses et les exercices de sophrologie qu’il pratique au quotidien lui permettent de mieux gérer son stress.

Jules se sent beaucoup mieux aujourd’hui, il peut pratiquer des activités sportives et participer à toutes les fêtes de l’école sans angoisses.

Troubles du sommeil chez l’enfant, Thomas

Troubles du sommeil chez l’enfant, Thomas

Thomas est un enfant de 7 ans et demi qui souffre de terreurs nocturnes et de difficultés pour s’endormir.

Après 10 séances , il ne souffre plus de problèmes d’endormissement, il n’a plus de terreurs nocturnes et son comportement s’est nettement amélioré à la maison. Grâce à la sophrologie, Thomas a appris à exprimer ses peurs pour s’en débarrasser et a appris à utiliser la respiration pour se calmer seul en cas de besoin.

Ses parents pensaient que ses difficultés d’endormissement étaient des caprices. La pratique régulière des exercices de Sophrologie en leur présence a permis de récréer un lien et de gommer les tensions du soir.

 

Le premier magazine de sophrologie est en kiosque

Le premier magazine de sophrologie est en kiosque

Enfin un magazine dédié à la sophrologie dans nos presses.
Vous pourrez y trouver des conseils pratiques pour mieux respirer, pour mieux dormir.
Vous comprendrez l’intérêt de pratiquer la sophrologie pendant votre grossesse et si vous êtes sportifs, vous comprendrez mieux l’intérêt d’un entraînement mental.

Ce magazine est une mine d’informations pour les sophrologues, mais aussi pour toutes les personnes qui ne connaissent pas la sophrologie et qui souhaitent s’informer.

Bravo pour ce beau magazine et merci aux rédacteurs de permettre au plus grand nombre de mieux connaître notre profession.