la sophrologie à l’école

la sophrologie à l’école

La sophrologie, c’est facile ludique et adaptée aux besoins des élèves.

Pourquoi faire de la sophrologie en classe?

L’adolescence est la période des grands bouleversements, physiques, physiologiques, émotionnels et psychiques. Cette période engendre parfois un mal-être plus ou moins profond chez les adolescents.

Parfois soumis à des difficultés scolaire, familiales et affectives les adolescents sont souvent en quête de repères, s’interrogent sur leur condition, sur leur place…

La sophrologie répond parfaitement à ce besoin de mieux-être des jeunes.

L’objectif de la sophrologie au collège et au Lycée est de donner aux adolescents des clés pour qu’ils apprennent à se sentir bien, à gérer leurs émotions mais surtout à avoir confiance : permettre aux adolescents d’avancer plus sereinement en gardant les pieds sur terre va les aider à ne pas se décourager et à trouver leur voie.

Comment se déroule une séance?

Toutes les séances commencent par un temps calme où l’on pratique la respiration abdominale. Chaque élève peut ensuite, si il le souhaite, exprimer son émotion sur le moment. S’en suit le travail sur le corps, en contraction et relâchement, pour apprendre à se détendre physiquement et pouvoir repérer les tensions.

La dernière partie est la préparation mentale, pour détendre la tête, se relaxer et se conditionner à vivre une bonne journée en cours. Les thèmes abordés durant les séances varient en fonction de la demande des élèves et de l’actualité.

Voici quelques uns des bénéfices constatés dans les établissements ayant recours à la sophrologie.

• Des élèves plus attentifs et impliqués en classe

• Plus de respect et de solidarité entre les élèves

• Une meilleure qualité d’écoute et de concentration

• Des élèves qui envisagent l’avenir sereinement.

Comment faire de la sophrologie au collège et au lycée?

Une séance dure 1heure. Elle se pratique par groupes d’élèves d’âges similaires.

La salle doit être assez grande pour installer des tapis et des coussins (fournis par mes soins) pour la relaxation allongée. Elle doit être relativement calme.

Les ateliers se déroulent habituellement sur le créneau du déjeuner.

Pour plus d’informations sur la pratique de ma sophrologie et les tarifs, n’hésitez pas à me contacter au 06.52.67.91.96

Diane Ciolkovitch Marseille Sophrologie

www.marseillesophrologie.com

Sophrologie et adolescence

Sophrologie et adolescence

L’adolescence est un période difficile que de nombreux jeunes ont du mal à passer sereinement.

Ils sont souvent tiraillés entre l’envie d’être protégés par leur parents en restant des enfants et leur besoin d’indépendance, de grandir.

Ils comprennent mal leurs émotions divergentes et leur besoin de changements constants. Leurs sautes d’humeurs sont fréquentes et un fossé à souvent tendance à se créer avec leurs parents, qui ne les comprennent plus.

Les jeunes que j’ai rencontrés, sont souvent dans une situation de détresse affective et la sophrologie leur permet de se réaproprier leurs émotions, de travailler sur les changements de leurs corps.

Une pratique régulière les aident à se calmer plus facilement, à prendre du recul par rapport à leurs problèmes, à être moins exaltés et plus sereins à la maison et à l’école.

Acouphènes de l’adolescent, Marc

Acouphènes de l’adolescent, Marc

Marc 16 ans est venu consulter pour un problème de concentration en classe, de nervosité et un manque de confiance en lui.

Tout ces troubles sont survenus après une perte subite de l’audition à l’oreille gauche et l’apparition d’acouphènes.

Lors de la première séance Marc me parle très peu de ses d’acouphènes, il souhaite que nous travaillons essentiellement sur son trouble de la concentration en classe et sur sa nervosité.

Nous décidons ensemble de mettre en place un protocole sur 10 séances, qui va lui permettre de travailler sur des exercices de concentration, qu’il pourra reproduire chez lui le soir, sur des exercices de contraction et relâchement du corps qui vont lui permettre de se détendre et de la relaxation pour s’apaiser.

Lors des séances, Marc à pu apprendre à respirer pour se calmer, (respirations qu’il à mis en place en cours pour rester attentif au professeur, ou pour rester concentré lors des devoirs sur table qu’il ne terminaient jamais auparavant.)

Les séances lui ont également appris à se calmer, à prendre du recul face aux situations, lui ont aussi permis de mettre de coté les éventuels critiques ou regards déplacés de copains de classe, qui jusqu’à présent, le pesait. Il à donc gagné en calme et en confiance en lui.

Sans réellement travailler sur les acouphènes, marc à réussi à intégrer ces « sons » comme des sons du quotidien, tels que le bruits des voitures, celui du grésillement d’un néon ou le bruit de l’aération d’une climatisation.

Il est de moins en moins gênés par ces sons, qu’il ne qualifient plus de parasites aujourd’hui.

Marc à finalement suivi 12 séances et à terminé sont protocole plus serein concentré et sûr de lui.